logo


Pèlerinage spirituel Lourdes 2020

De la tristesse à la joie.

Avec beaucoup de tristesse Lourdes 2020 ne sera pas !Le cœur plein de compassion envers tous ceux pour qui Lourdes est un pèlerinage sans pareil vécu chaque année dans la joie de l’amitié, des conversions, des guérisons….

Lourdes 2020 sera différent : privés de nous y rendre comme Bernadette a pu être empêchée d’aller à la grotte alors qu’elle en avait un grand désir, mettons-nous à son école quand elle disait : « Quand le Bon Dieu le permet, on ne se plaint pas ».

En ce temps de crise et dans les difficultés, prions et demandons le secours de Marie : que cette impossibilité de pèlerinage soit une offrande agréable à Dieu ; le renoncement à notre désir portera du fruit et Il transformera notre croix en une résurrection.

Avec Dieu nous marchons au désert pour atteindre la vallée fleurie de la joie, celle de vivre notre pèlerinage sous une autre forme ; déjà réjouissons-nous d’être entrés dans l’année mariale, le 25 mars dernier, avec la consécration de notre diocèse à la Vierge Marie.

Ne restons donc pas dans la tristesse mais ouvrons-nous à la joie de chaque jour pour vivre notre journée de pèlerinage à la maison, seul ou avec quelques-uns, ou en paroisse si la situation le permet.

Nous sommes tous créatifs et je suis persuadée que vous trouverez comment vous rendre à Lourdes en pensée et en communion de prière. Une autre manière pour nous d’aller à la grotte de Massabielle avec humilité. Rien n’est impossible à Dieu !

Patricia Hélou
Responsable du service diocésain des pèlerinages

Pèlerinage spirituel à Lourdes

1. Propositions pour vivre un pèlerinage spirituel  : https://www.lourdes-france.org/votre-pelerinage-spirituel-a-lourdes/

2. Chaque jour, prier avec la messe à 10h et le chapelet à 15h30, en direct du sanctuaire, sur la chaîne de télévision KTO ou sur www.ktotv.com

3. Un message de notre évêque serait adressé au sanctuaire de Lourdes pour être lu au début du chapelet le mardi 7 juillet.

4. Le jeudi 9 juillet, nous devions avoir la messe à la grotte. Une prière universelle de notre diocèse sera envoyée au sanctuaire pour la messe de ce jour.

5. Enseignement sur le thème d’année du père Anne-Guillaume Vernaeckt  Document audio

6. Vivre spirituellement un pèlerinage à distance sur le thème de l’année : « Je suis l’Immaculée Conception », avec Don Anne-Guillaume Vernaeckt, chapelain du sanctuaire de Lourdes. cliquez ici11 vidéos de 2 à 3 minutes chacune

7. Regarder une vidéo sur la foi des pèlerins malades (21min) : cliquez ici

8. Prier la Vierge Marie avec le recteur du sanctuaire Mgr Ribadeau-Dumas : Cliquez ici

9. Écouter le message de lancement  de Mgr Benoit-Gonnin, le mardi 7 juillet surhttps://www.youtube.com/eglisecatholiqueoise

10. Envoyez au service des pèlerinages pelerinages@oise-catholique.fr rapidement. Elles seront remises au sanctuaire pour qu’elles soient déposées à la grotte lors de la messe du 9 juillet

11. Les paroissiens de Lourdes sont invités à vivre un peu de Lourdes en communauté paroissiale. Par exemple, en visitant des personnes en EHPAD qui n’ont pas de famille, en téléphonant à une personne isolée ou par toute autre initiative.

12.  Les membres de l’Hospitalité de Lourdes et le service de la pastorale de la Santé visiteront les malades, dans le respect des autorisations.

13. Très important : Avec la fermeture des sanctuaires et l’annulation de nombreux pèlerinages, nous sommes invités à manifester notre solidarité, selon nos moyens. Envoyez vos dons au service des pèlerinages qui transmettra l’intégralité aux Sanctuaires de Lourdes. (15 rue Jeanne Hachette CS 20636 60026 Beauvais)

Prière à l’Immaculée Conception pour le pèlerinage spirituel

Notre-Dame de Lourdes,

Toi qui as manifesté à Bernadette ta présence

En disant simplement « Je suis l’Immaculée Conception »,

Donne-nous la grâce d’être présents auprès de toi

à la Grotte de Massabielle.

Nous ne pouvons nous y rendre cette année,

mais en esprit nous sommes présents

avec Bernadette et tous les pèlerins de Lourdes

qui nous ont précédés.

Tu as donné naissance au Sauveur du monde,

Regarde avec tendresse notre monde en désarroi.

Ouvre en nous les chemins de l’espérance,

Guide-nous vers Celui qui est la Source vive,

Jésus, ton Fils, qui nous apprend à dire

Notre-Père…

 « La satiété émousse les goûts, la privation les réveille »

Le pèlerinage de Lourdes 2020 restera empreint du sceau de la privation et même si les palliatifs  sont nombreux pour contourner la difficulté, le goût du manque reste présent et une dérangeante sensation d’inachevé demeure perceptible.

On s’était pourtant habitué au spectacle des églises vides, et voilà  que cette image devient subitement insupportable; comme si placés devant une évidence inattendue il nous est inacceptable d’avouer que c’était depuis un bon moment notre état d’être, qu’on s’évertuait à rendre supportable par toutes les techniques d’enfouissement.

O pauvres de nous, le peu se révèle à nous dans son dénuement et nous déstabilise, oubliant que  Dieu éprouve son peuple dans le désert, comme Job, pour l’éduquer.

Revenons donc aux fondamentaux, laissons-nous instruire par un «maître de foi», dans la profondeur et la simplicité! N’était-ce pas Bernadette, empêchée de se rendre à la grotte, qui disait: « quand le bon Dieu le permet, on ne se plaint pas »? N’était-ce pas elle qui, cloîtrée à Nevers, avouait: «  tous les jours, je vais en esprit à la grotte et j’y fais mon pèlerinage ».

Certes toute privation déclenche un sentiment d’insatisfaction mais pour qui sait prendre du recul, les fruits qui en résultent sont loin d’être négligeables. La privation de Lourdes cette année est une prière en creux, un acte de foi par l’intériorisation.

C’est le jeûne creusant un besoin, pour le remplir d’oraison.

C’est l’attente des apôtres dans le cénacle avant l’abondance de la Pentecôte.

Lourdes 2020 c’est la nuit de la foi d’une mère Teresa, qui même prolongée, ne fait pas vaciller; c’est les petits «voyants» de Fatima, que la Vierge attend quand emprisonnés, et qui est au rendez-vous une fois libres.

Le désir de Lourdes c’est finalement le désir d’Eucharistie, celui non assouvi des chrétiens persécutés pour leur foi, vivants dans des pays où toute célébration est interdite, celui des malades ou des déplacés, celui de tous ceux qui n’ont d’autres possibilités que d’avoir une communion de désir, grâce à accueillir comme cadeau du ciel.

Oui, le pèlerinage de Lourdes 2020 sera différent: la privation physique de s’y rendre sera largement compensée par l’approfondissement spirituel que ce déplacement induira.

A ce titre, écoutons encore les chapelains du sanctuaire: «avoir la sérénité d’accepter ce que nous ne pouvons pas changer», auquel répond la méditation de l’abbé Peyramale:« prier est toujours bon en n’importe quel endroit.»

Alors prions, là où nous sommes, dans l’Oise ou ailleurs, certains que nous sommes accompagnés, par l’Immaculée Conception, qui nous mènera sur le chemin de son Fils.

Oui la privation de 2020 sera la semence de l’abondance de 2021 et Lourdes de l’an prochain est déjà en route, « que votre cœur ne se trouble pas » !